MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES (+225) 20 32 08 88 English version
 
 
 
Accueil » Salle de presse
 
ACTUALITES ET EVENEMENTS
 

ONU/Conseil de sécurité :

Déclaration de  Son  Excellence Marcel AMON-TANOH, à l’occasion de la Réunion du Conseil de sécurité sur l’ONUCI-2 juin 2017

Monsieur le Président,

Excellences Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, au nom du Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, et du Gouvernement Ivoirien, souhaiter plein succès à la Présidence Bolivienne du Conseil de sécurité et rendre hommage à l’Uruguay pour l’efficacité avec laquelle il a conduit les travaux de cet important Organe.

Je vous remercie, Monsieur le Président, pour l’opportunité que vous nous offrez de nous adresser au Conseil, à l’occasion de cette séance historique pour mon pays et pour notre organisation commune. En effet, rares ont été, dans cette enceinte, les moments de célébration du succès d’une Opération de maintien de la paix des Nations Unies, comme celui qui nous rassemble aujourd’hui autour de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire, L’ONUCI.

Ce moment est donc tout indiqué pour rendre hommage aux Secrétaires généraux des Nations Unies, Kofi Annan et Ban Ki-Moon qui ont, par leur action, largement contribué à la résolution de la crise en Côte d’Ivoire. J’associe à cet hommage le Secrétaire général, actuel pour son soutien à mon pays dans ses fonctions précédentes, et pour l’attention toute particulière qu’il continue de porter à la Côte d’Ivoire depuis son élection. Nos remerciements vont également à l’ensemble des Etats qui ont siégé au sein du Conseil de sécurité pendant la crise dans mon pays, ainsi qu’à ceux qui ont mis des troupes à la disposition de l’ONUCI et dont je voudrais saluer en particulier les soldats qui ont payé de leur vie le retour de la paix en Côte d’Ivoire. 

Cette célébration revêt une importance toute particulière à nos yeux, car elle coïncide avec l’élection, ce matin, de mon pays en qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité, pour la période 2018-2019. La symbolique de ce moment nous interpelle, sur les attentes que suscitent les leçons et l’expérience que la Côte d’Ivoire a tirées de 13 années de présence de l’ONUCI, et qu’elle déclinera au cours de son mandat au Conseil de sécurité, afin d’aider d’autres pays à suivre la même voie.

Les entretiens que j’ai eus avec tous les Etats membres des Nations Unies au cours de ces derniers mois, et surtout de ces trois dernières semaines, nous ont permis de partager leurs attentes, et d’être confortés dans notre décision d’œuvrer au sein du Conseil de sécurité à l’émergence de réponses collectives cohérentes aux défis globaux de notre temps, dans la concertation et le respect mutuel. Je vous remercie tous pour les mots chaleureux que vous avez eus à l’endroit de mon pays, ainsi que pour l’accueil que vous avez réservé à notre candidature et qui a permis notre élection. Permettez-moi, en retour, de vous exprimer ainsi qu’à tous les autres Etats membres de notre Organisation, la gratitude du Président de la République de Côte d’Ivoire, du Gouvernement et  de la nation ivoirienne. 

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Le temps nous permettra certainement de préciser davantage les éléments qui ont présidé au succès de l’ONUCI. Pour l’heure, nous pouvons à juste titre souligner que la réussite de l’ONUCI résulte de la convergence de plusieurs facteurs, notamment la volonté politique et le sens élevé des responsabilités du Président de la République de Côte d’Ivoire, qui ont permis de mettre l’Etat et ses ressources au service de la paix dans notre pays. Il s’agit également de l’exceptionnelle synergie entre l’ONUCI et le Gouvernement, de l’unité et de la fermeté du Conseil de sécurité et de la Communauté internationale, qui ont facilité la mise en œuvre, en toute confiance, des résolutions du Conseil de sécurité. Je mentionnerais aussi les relations humaines fortes qui ont existé entre le Président de la République et les différents secrétaires généraux des Nations Unies, les bonnes relations établies entre le département des opérations de maintien de la paix et le Gouvernement, et enfin, la qualité des Représentants spéciaux nommés en Côte d’Ivoire par les différents Secrétaires Généraux des Nations Unies. Je voudrais à ce titre rendre un hommage particulièrement mérité à Madame Aichatou Mindaoudou pour sa contribution exceptionnelle à la paix dans mon pays et au succès de l’ONUCI.

L’ONUCI laisse derrière elle un pays stable et en paix, doté d’institutions fortes et modernes, et dont le dynamisme économique en dépit du contexte difficile du marché du Cacao, permet au Gouvernement d’engranger jour après jour d’importants succès dans la lutte contre la pauvreté  et dans la création d’opportunités pour sa jeunesse.

Néanmoins, nous sommes conscients des défis auxquels continue de faire face le processus d’enracinement définitif de la stabilité et de la paix dans notre pays. Il s’agit notamment de parachever la construction d’une véritable Armée nationale homogène et républicaine. Ce processus a été quelque peu chahuté ces derniers temps, par des mouvements d’humeur de soldats ex-combattants réclamant leurs primes. Après le règlement définitif de cette question par le Gouvernement et  l’adoption de mesures fortes au profit de l’ensemble des forces armées et de sécurité, les ex-combattants n’ont plus de raison objective de perturber la quiétude des Ivoiriens et la bonne marche du pays.

Même s’ils ne remettent pas en cause la qualité du processus de sortie de crise de notre pays et ses importants acquis, ces mouvements d’humeur rappellent, comme je l’avais déjà dit en février dernier dans cette même salle, la nécessité d’accélérer la réforme du secteur de la sécurité et la professionnalisation de l’Armée nationale, afin de façonner et de donner à plusieurs milliers de soldats une identité et une éthique républicaines. Notre Gouvernement s’y attèle, à travers la mise en œuvre intégrale de la loi de programmation militaire, dont l’adoption a été bien accueillie par les soldats de métier. 

Monsieur le Président,

Le succès de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire et sa fermeture ne ralentiront pas le rythme des réformes du Gouvernement, bien au contraire. L’accent sera mis notamment sur la poursuite de la consolidation de l’Etat de droit, le renforcement du cadre de la lutte contre l’impunité, l’accélération de l’appropriation de la Réconciliation nationale et de la cohésion sociale par les ivoiriens. Par ailleurs, le Président de la République poursuit sa politique de la main tendue et d’écoute de l’opposition dans l’intérêt du pays.

Comme vous pouvez l’imaginer, la Coopération qui lie mon pays aux Nations Unies va survivre à la fermeture de l’ONUCI. Elle continuera d’être un vecteur important du soutien de la communauté internationale au peuple ivoirien. Nous souhaitons pour cela que davantage de ressources soient octroyées à l’Equipe pays, afin qu’elle remplisse son mandat dans de meilleures conditions. Dans le même temps, nous invitons nos partenaires bilatéraux et multilatéraux à poursuivre leur engagement dans notre pays, et à nous aider à faire face aux grands défis auxquels sont confrontées de nos jours toutes les nations.

Nos amis doivent donc rester plus que jamais mobilisés à nos côtés, afin de gagner ensemble la bataille que nous menons sans relâche contre la pauvreté et le chômage des jeunes, qui constituent les priorités de notre Gouvernement.

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs,

Le succès de l’ONUCI constitue la fin heureuse d’une séquence douloureuse de l’histoire de mon pays. Il ne doit pas nous faire oublier que des milliers d’ivoiriens ont perdu la vie, afin que triomphent dans notre pays les valeurs de paix, d’unité, de convivialité et de démocratie. Ces femmes et ces hommes, arrachées à l’affection de leurs familles, et qui manqueront à l’œuvre de perfectionnement de notre nation, nous interdisent à jamais de faire vivre à notre pays de nouveaux drames.

Pour terminer, je voudrais assurer le Conseil de sécurité de la détermination du peuple ivoirien à défendre et à préserver la paix, si chèrement acquise, avec le soutien des Amis de la Côte d’Ivoire.

Je vous remercie

 


Publié le, 05 Jui 2017
Partager cet article
 
 
VOIR EGALEMENT

- Discours (MAE)
- Communiqués
- Déclarations et Communiqués du Gouvernement
- Accords et Conventions
- Programme
- Point presse
- Humanitaire
- Informations generales
- La Côte d´Ivoire au Conseil de sécurité de l´ONU
- Lois et Décrets
- Président de la République
- Autres discours
ACTUALITES DIPLOMATIQUES
- 19-09-2017
Relation Côte d´Ivoire - Russie:

L’Ambassadeur de la Fédération de Russie reçu en audience par le Secrétaire Général



- 20-09-2017
72ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies:

La Côte d´Ivoire signe le Traité sur l´interdiction des armes nucléaires



- 18-09-2017
En marge de la 72ème Assemblée Générale des Nations Unies:

Sommet Japon / Pays Africains membres non permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU



- 18-09-2017
En marge de la 72ème Assemblée Générale des Nations Unies:

5ème rencontre du conseil d’administration du Centre des Objectifs du Développement Durable pour l’Afrique



- 14-09-2017
Coopération Côte d´Ivoire - Iran:

L’Ambassadeur de la République islamique d´Iran a rencontré S.E.M. ADOM-KACOU Haouadja



SALLE DE PRESSE

- Discours (MAE)
- Communiqués
- Déclarations et Communiqués du Gouvernement
- Accords et Conventions
- Programme
- Point presse
- Humanitaire
- Informations generales
- La Côte d´Ivoire au Conseil de sécurité de l´ONU
- Lois et Décrets
- Président de la République
- Autres discours
 
 
  ©2008-2013 - Ministère d'Etat, Ministère des Affaires Etrangères CONCEPTION: CICG HEBERGEMENT: SNDI